Chute du mur de la première enceinte de Bruxelles : sa reconstruction est un devoir !

Par Greg Lafay, administrateur de Jump! For Brussels

43419091_10157219455720400_1968525009454366720_o.jpg

Comment ne pas éprouver un sentiment de profonde tristesse suite à l’annonce de la chute d’un mur de la première enceinte de Bruxelles dans la nuit du 17 au 18 novembre 2018 dans la cour de récréation adjacente du Sint-Jorisinstituut ?

Si cet éboulement n’a fait heureusement aucune victime au vu du lieu où se situent les débris, le dommage en terme d’architecture et de patrimoine est immense, et irréversible.

Située à cheval entre la rue des Alexiens et la rue de Villers, la face intra-muros de l’enceinte n’était visible des passants et des touristes que depuis la discrète rue de Villers.

Construite au XIIIe siècle, l’enceinte longue de plus 20 mètres et haute de 7 mètres faisait partie d’un des vestiges les mieux conservés de la première enceinte de Bruxelles et avait miraculeusement échappé à toute destruction volontaire ou involontaire.. Pied de nez face à cela  la tour, elle, a miraculeusement échappé à cet effondrement.

Une interrogation subsiste quant à la reconstruction de l’enceinte. Le Quartier des Arts, premier comité de quartier de Bruxelles, appelle à la mobilisation et à une réflexion générale sur la reconstruction de la muraille avec les bons matériaux et techniques d’antan.

La reconstruction de la muraille est une priorité ; il convient de donner une priorité absolue à la sauvegarde et à la restauration du patrimoine remarquable de tels vestiges comme l’atteste l’inscription de cette enceinte au classement au titre des monuments historiques en 2000.

Les divers acteurs en charge du patrimoine dans la Région de Bruxelles-Capitale (tels que Bruxelles Urbanisme et Patrimoine, l’Échevin de l’Urbanisme et du Patrimoine de la ville de Bruxelles, Beliris, etc) doivent initier des concertations rapprochées et établir un calendrier prioritaire pour la sauvegarde des monuments (parfois en péril) dans notre région.  La saga interminable de la restauration du Palais de Justice de Bruxelles nous rappelle que la vigilance est de mise, même pour les monuments d’un intérêt remarquable.

La reconstruction de ce mur d’enceinte de plus de 800 ans est une obligation et un devoir pour Bruxelles. Et pour nous tous.